Un remaniement doit s’imposer

0
91

Ce n’est ni de nos tempéraments, ni de nos habitudes, nous jeunes du parti, de remettre en cause les décisions du Président de la République du Sénégal Son Excellence Monsieur Macky Sall. On continuera à suivre sa dynamique quelle que sera la construction d’un futur gouvernement car servir la population auprès du Président a toujours été un honneur.

Mais aujourd’hui une chose est claire et on n’a pas besoin d’avoir des yeux de lynx pour le voir. En effet, le pays a connu des secousses ces derniers temps, celles-ci sont sauvées par sa jeune democratie et le pouvoir religieux incarné par des khalifes généraux des differentes confreries. Par là, nous saluons le geste de Serigne Mountakha Mbacké.

Bien que le President de la république a compris le message vehiculé par sa jeunesse lors des manifestations, mais doit comprendre aussi que beaucoup de ses ministres ne travaillent pas pour lui ni pour le peuple sénégalais et ces derniers temps en attestent parfaitement. Tout cela est dû par la suppression du poste de premier ministre et le faire revenir est imminent. En effet, le Premier ministre est d’abord le chef du gouvernement. Il dirige l’action du gouvernement et, à ce titre, fixe en principe ses orientations politiques essentielles.
Le Premier ministre assure la coordination de l’action gouvernementale. Il doit éviter aussi que différents ministres prennent des initiatives allant dans des sens opposés et peut en même temps proposer leur révocation au président de la République en cas de faute grave.
Aujourd’hui beaucoup de ministres n’ont pratiquement plus de pression et ils n’osaient même pas parler de la situation du pays par peur de voir leurs maisons incendiées.
Un remaniement peut donner froid dans le dos à ceux et celles qui, au lieu de servir avec sérénité et amour le pays, s’activaient à des magouilles et/ou à des dérives verbaux qui stagnent relativement la barque républicaine avec le drapeau de la retenue souvent en berne.
L’heure est grave et le Senegal doit sortir de ce gouffre et c’est pour cela que le PR doit faire revenir ses hommes de confiance comme le ministre Amadou Ba qui, tout au long de ces années d’engagement et de responsabilités, fait, défait et subit mais il a toujours su garder le cap pour un Sénégal des possibilités économiques et diplomatiques.

Massylla GUEYE (DG)
Leader politique du parti APR.