AVORTEMENT CLANDESTIN 74 décès enregistrés au Sénégal en 2020

0
81

Décidément les réseaux d’avortement clandestin continuent d’envoyer les femmes au cimetière au pays de la “Teranga”. En effet, 74 décès liés aux complications obstétricales ont été enregistrés en 2020.

Dr El Hadji Mbengue, Chef de division de la santé de la mère et de l’enfant, renseigne dans “Rewmi quotidien” que les conséquences médicales de l’avortement restent la morbidité (10 à 50%), l’hémorragie, l’infection, les traumatismes ultériens intra-abdominales et les séquelles.

Les avortements clandestins ont des impacts sur le système de santé avec 34 à 57% des victimes qui sont admises aux services gynécologiques.